Bruxelles accélère sa Transition économique avec « Shifting Economy »

Pour la première fois, Bruxelles a une réelle stratégie économique : la Shifting Economy. Celle-ci aligne les objectifs économiques sur les objectifs climatiques et sociaux. Tous les outils économiques que la Région possède (accompagnement, financements et prêts, hébergement et recherche) sont réorientés vers la transition. Les entreprises sont désormais véritablement soutenues pour s’inscrire dans la transition et rendre l’économie bruxelloise plus verte et plus juste.  

Accompagnement des entreprises

Nous élargissions et multiplions les portes d’entrée vers l’entreprenariat de la transition.

L’Agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’Entreprise, mieux connue sous le nom de Hub.brussels, est remplacée par l’Agence bruxelloise pour le Développement de l’Entreprenariat 

Hub va désormais accompagner les entreprises ainsi que les entrepreneur·es dans la transition économique. 

Nous favorisons l’accès à l’entrepreneuriat.

L’accès à la profession en Région bruxelloise est simplifié : à partir de 2024, les connaissances de gestion de base ne seront plus requises pour accéder au statut d’indépendant.  C’est une mesure de simplification administrative mais aussi une mesure qui vise à mettre fin à des nombreuses discriminations et qui permettra à davantage de personnes de pouvoir s’émanciper au travers d’un projet entrepreneurial. En parallèle, nous investissons dans l’accompagnement de première ligne.  

Nous accompagnons mieux les publics féminins et issus de la diversité vers l’entreprenariat.

Nous avons facilité l’accès à l’entrepreneuriat pour tous les publics y compris et notamment pour les publics féminins et/ou issus de la diversité. Des femmes indépendantes, il y en a de plus en plus (30 % des indépendant.e.s bruxellois.es) et nous voulons encourager ce mouvement via un parcours de formation et de soutien (coaching individuels, accompagnement pour la réalisation du business plan, soutien d’un mentor,…).  

Nous soutenons les coopératives, des entreprises qui placent l’humain au centre.

Nous avons sensibilisé des entreprises bruxelloises au modèle coopératif, mettant l’humain au centre du processus décisionnel. Et pour amplifier ce modèle, nous soutenons le déploiement du modèle coopératif dans les entreprises avec le triplement des moyens de financement du fonds Coopus, fonds spécifiquement dédié aux coopératives – et nous avons permis à Coopcity, le premier lieu d’accompagnement dédié à l’économie sociale, d’être pérennisé. 

Financement des entreprises

Nous donnons à Bruxelles une véritable stratégie d’investissement public durable.

Les entreprises ont régulièrement besoin de financement. Dans le cadre de la transition économique, nous avons donc augmenté ses capacités de prêts à des taux avantageux, via l’invest bruxellois, finance&invest.brussels. Il s’agit du premier fonds public à impact en Belgique qui a triplé son capital (passé de 80 millions à plus de 210 millions EUR) et, surtout, en le dotant d’une stratégie d’investissement durable. 

Nous accélérons la transition énergétique des entreprises.

Nous avons accéléré la transition énergétique des entreprises : prêt Energy&Reno, accompagnement avec le Pack énergie, création du Fonds de Transition pour les grandes entreprises, primes à l’investissements. Pour cela, nous accompagnons les entreprises dans leur transition. Un boulanger peut remplacer son ancien four gourmand en énergie et émissions C0² par un four moins énergivore et plus propre avec le soutien financier de la Région. Un restaurant veut installer du double ou du triple vitrage, isoler son toit et ses murs, la Région octroie des prêts à 2 % (pouvant aller jusqu’à 150.000€) et les accompagne dans leurs démarches. Ce même restaurant veut installer un éclairage LED, il peut recevoir des primes. 

Nous faisons de Bruxelles une ville productive durable et circulaire.

Nous incitons l’installation des entreprises à Bruxelles en mettant en place des incitants financiers pour les entreprises de la transition et en doublant le nombre de parc PME (de 5 à 10) pour accueillir de la production urbaine et des artisans. Nous avons soutenu, via l’appel à projets BeCircular, 141 projets depuis 2019 qui développent des activités économiques, innovantes, locales et circulaires, c’est-à-dire des activités maximisant l’utilisation de ressources afin de réduire leur production de déchets et leur impact environnemental. 

Nous misons sur les Industries culturelles et créatives pour l’attractivité de Bruxelles.

Nous avons fait des industries culturelles et créatives un secteur prioritaire (4% PIB RBC et plus de 100.000 emplois = 15%) – notamment via le financement avec la création d’un appel à projets et accompagnement via la création d’une plateforme.  Depuis 2021, 40 entreprises actives dans la mode, le design, l’architecture, la production audiovisuelle, etc. ont pu compter sur un financement allant jusqu’à 30.000€ pour développer leur projet innovant. 

Nous mobilisons l’épargne citoyenne pour soutenir l’économie réelle de Bruxelles.

Nous avons créé le prêt Proxi pour permettre aux citoyen.es d’investir leur épargne dans notre économie réelle, dans les commerces de proximité. La famille, les voisins, les amis peuvent désormais financer le projet d’un proche, d’une connaissance, ou encore d’un.e inconnu.e dont ils apprécient le projet via le prêt proxi. La personne qui prête bénéficie d’un crédit d’impôt de 4 % et peut espérer compter sur une rendement moyen d’1,5 %. Les bénéficiaires, eux, bénéficient d’un taux d’emprunt très bas.  

En parallèle, nous avons instauré un crédit d’impôt pour les Bruxellois.es qui acquièrent des parts dans une coopérative spécialisée dans l’octroi de crédits professionnels à des entreprises à plus-value sociétale, telles que le Crédal, F’in Common et Hefboom. Nous organisons ainsi le financement de projets qui ont une plus-value sociétale en circuit court.  

Nous facilitons l’accès aux prêts bancaires.

Les entreprises et les indépendant.e.s bruxellois.es peuvent désormais trouver plus facilement et rapidement un prêt auprès d’une banque puisque nous en avons facilité l’accès en automatisant les garanties régionales. Cela fait drastiquement diminuer les délais d’obtention des prêts bancaires (passés de plusieurs mois à deux semaines).  

Nous investissons dans le transport décarboné des entreprises.

Nous soutenons une logistique urbaine décarbonée via une aide aux entreprises. Par exemple, l’acquisition de vélo cargo en remplacement d’une camionnette grâce à la prime Cairgo bike. 

Recherche et innovation

Nous investissons dans l’innovation pour accélérer la transition.

Nous avons concentré l’investissement de la RDI autour de 5 domaines d’innovation porteurs pour Bruxelles. C’est un investissement massif (56.000.000 EUR) via l’adoption d’un nouveau Plan Régional d’Innovation. Les secteurs prioritaires : santé, soins personnalisés, construction, dptimalisation de nos ressources, inclusivité au service des citoyen.ne.s ; avec un pôle d’excellence en innovation sociale qui fait collaborer citoyens, associations, universités, etc.  

Nous développons l’intelligence artificielle au service de la transition.

Bruxelles a créé le premier pôle d’excellence en Intelligence Artificielle au service des entreprises bruxelloises, de leur transition numérique et de la transformation de leurs business models vers une exemplarité environnementale : sustAIn.brussels. Ce pôle est complémentaire à l’institut FARI, développant l’IA au service du Bien Commun. 

Aides de crise

Nous avons assuré le filet de sécurité pendant les crises.

Pendant la longue crise Covid, nous avons été au plus proche des indépendant·es et des entrepreneur·es. Bruxelles a soutenu et défendu son tissu économique, via la mise en place de nombreuses aides pour les entrepreneur·es : primes directes, prêts, accompagnement, médiation,…  

A cause de l’explosion des coûts énergétiques, les entreprises bruxelloises ont connu de grandes difficultés. Pour les aider à se remettre debout, Bruxelles a pris en charge une part de leurs coûts d’énergie. 

Quelques chiffres : 400 millions d’euros de primes ont pu bénéficier à plus de 50.000 entreprises (sachant que le budget régional est de 5 milliards EUR).  Nous avons également augmenté largement les capacités de prêts de la Région, à taux avantageux (45.000.000 EUR pour des mesures à court, moyen et long terme). Pour ce qui concerne les factures d’énergie, nous avons débloqué un budget spécial de 107 millions € pour les entreprises bruxelloises très sensibles à l’augmentation des prix de l’énergie, ce qui permet de prendre le surcoût des factures énergétiques à hauteur de 30 %.  Mais nous aidons aussi ceux et celles qui sont en difficulté avec la mise en place d’une collaboration unique en Belgique entre tous les acteurs de soutien aux entreprises en difficulté (soutien psychologique, médiation de dettes énergétiques, accès à la PRJ, etc.).